Le réseau de nichoirs

Le Club d’Ornithologie du Haut-Richelieu a mis en place le réseau de nichoirs réparti dans 8 municipalités et villages de la MRC du Haut-Richelieu, ainsi qu’à Carignan. Plus de 30 membres aident au projet de nichoirs installés dans 31sites.

Alors que plusieurs espèces d’oiseaux éprouvent des pertes d’habitats et une diminution de leurs effectifs, le COHR choisit de compenser quelque peu cet état de fait. Depuis quelques années, nous avons donc installé plus de 230 nichoirs à Canard branchu, à Hirondelle bicolore et à Merlebleu de l’Est, à Crécerelle d’Amérique, à Petit-duc maculé, à Chouette rayée.

D’autres espèces profitent de ces installations telles que le Troglodyte familier, la Mésange à tête noire, le Moineau domestique, l’Étourneau sansonnet, le Petit-duc maculé, le Garrot à œil d’or, le Grand Harle, le Harle couronné…

Pour faire l’installation, l’entretien des nichoirs et la surveillance des nichées, nous avons jumelé un membre du COHR avec un propriétaire de ferme ou de terrain. Cette approche de coopération membre et propriétaire permet à l’un et à l’autre de prendre connaissance du monde agricole et du domaine aviaire si intimement reliés. Certains membres possédant des terres ou des terrains jouent les deux rôles. Tant les propriétaires que les membres découvrent combien il est agréable de donner un coup de pouce à la nature.

Un comité:

Un comité de 5 membres assure la coordination des activités. À chaque année, il nous faut recruter de nouveaux membres afin de compenser les départs d’anciens membres ou pour associer un nouveau membre avec un propriétaire. Une visite en début avril permet de s’assurer que nos nichoirs sont en bonne condition. Comme certains nichoirs sont installés dans des marais, seule une visite en hiver permet de faire le décompte des espèces nicheuses tout en faisant l’entretien annuel. Tout au long de l’été, plusieurs collaborateurs visitent les nichoirs pour faire l’inventaire des nichées. Nos membres ont donc fort à faire. À partir de cette année, nous nous associons au Cornell Lab of Ornithology pour entrer nos données de nidification.

Nous collaborons avec le Regroupement QuébecOiseaux pour l’implantation de nichoirs à Crécerelle d’Amérique, une espèce menacée. En 2017, nous avons eu au moins 4 naissances de cet oiseau dans 3 sites de nidification, après la mise en place de 25 nichoirs appropriés à cette espèce. Nous espérons, l’été prochain, être en mesure de filmer une naissance de Crécerelle d’Amérique dans nos nichoirs. Nous pourrions ainsi diffuser l’évolution d’une nichée. Cinq nano-caméras sont déjà en opération. Espérons que des couples d’oiseaux s’établiront dans un de ces nichoirs en 2018.

collaborateurs propriétaires:

Les membres du COHR et les collaborateurs propriétaires ont accès aux informations spécifiques sur les nichoirs, c’est-à-dire les adresses où sont installés les nichoirs, une description sommaire des sites, de même que les types de nichoirs et leurs coordonnées GPS en format décimal. Chacun des nichoirs porte un # et des coordonnées GPS. Une carte, tirée de Google Earth, complète les informations pour chaque site.

Pour bien faire comprendre notre démarche, nous présentons les nichoirs installés au Club de golf Vallée-des-Forts. Tout d’abord, il y a le type de nichoir: l’Hirondelle bicolore, la Crécerelle d’ Amérique et la Chouette rayée. Viennent ensuite les # des 4 postes de mangeoires.

Les nichoirs et les mangeoires sont installés:

Les nichoirs et les mangeoires sont installés de l’autre côté du chalet et au fond du stationnement. Attention aux balles de golf, car les nichoirs sont situés le long du champ de pratique!

Hirondelle bicolore

# 1  GPS:    45.240697° -73.302211°,

# 2  GPS:    45.240733° -73.302253°

# 3  GPS:    45.241175° -73.302881°,

# 4  GPS:    45.241228° -73.302953°

# 5  GPS:    45.241485° -73.303298°,

# 6  GPS:    45.241547° -73.303362°

Crécerelle d’Amérique:

# 1  GPS:   45.243840° -73.304380°

Chouette rayée:

# 1  GPS:   45.241173° -73.308995°

Nous joignons la carte du site qui illustre les positions des nichoirs et des mangeoires avec les annotations suivantes: HIBI pour Hirondelle bicolore, CRAM pour Crécerelle d’Amérique, CHRA pour Chouette rayée, enfin MAN pour les sites de mangeoires.

le réseau de nichoirs

Carte des points GPS des nichoirs

Déclin:

Beaucoup d’espèces d’oiseaux connaissent un net déclin et voient leur milieu menacé par l’homme et par les changements climatiques. Les membres sont conscients de ces pertes importantes; c’est pourquoi le COHR maintient un réseau de nichoirs, car il représente un moyen concret pour aider la nature et la biodiversité. Il revient à chacun de prendre des moyens pour y contribuer.

Nous espérons que le lecteur de ces lignes puisse s’intéresser au plaisir de l’observation des oiseaux et qu’il découvre que lui aussi peut contribuer à leur protection et à leur sauvegarde.

Pin It on Pinterest

Share This
UA-111815416-1