La montée Biggar devient une aire protégée

Protection des oiseaux du Québec,

fondée en 1917, est la plus ancienne organisation caritative sans but lucratif axée sur la conservation des oiseaux au Canada.

À l’orée de leur deuxième siècle de protection des oiseaux et de leurs habitats, Protection des oiseaux du Québec est fière et heureuse d’annoncer sa dernière acquisition, une propriété d’environ 87 acres de terres situées du côté nord-est de la montée Biggar, https://goo.gl/maps/qJDw4v4f6Nn dans la municipalité de Godmanchester, au Québec, en date du 13 août 2018.

Cette nouvelle aire protégée d’environ 1700 mètres (5579 pieds) de longueur par 210 mètres (689 pieds) de largeur se trouve plus précisément au nord-ouest de la ville de Huntingdon. Elle est bordée par la montée Biggar, qui a une longueur d’environ 2,25 km et est orientée nord-ouest à partir du chemin Ridge jusqu’au 4e Rang.

La montée Biggar est reconnue comme l’un des meilleurs sites d’observation des oiseaux dans le sud-ouest du Québec et, chaque année, des centaines d’ornithologues amateurs s’y rendent observer la très grande diversité d’espèces qu’on y trouve. Depuis le début de 2018, 124 espèces d’oiseaux ont été observées sur le site, et d’après la base de données eBird, pas moins de 174 espèces y ont été répertoriées dans les 10 dernières années.

La montée Biggar est peut-être mieux connue comme le site de reproduction de la Paruline à ailes dorées, une espèce menacée, de même que de la Paruline de Brewster, un hybride. Plusieurs autres espèces intéressantes nichent également sur ces terres, notamment le Tohi à flancs roux, le Passerin indigo, le Moqueur roux, le Moqueur chat, le Bruant des champs, le Piranga écarlate, le Pic à ventre roux, le Coulicou à bec noir et de nombreuses espèces de parulines.

Un événement spécial aura lieu le samedi 6 octobre 2018, à 9 heures. Protection des oiseaux du Québec procédera à l’inauguration officielle du nouveau sanctuaire de la montée Biggar. À cette occasion, des membres du conseil d’administration feront une présentation. Suivra une sortie sur le terrain le long de la montée Biggar. Les détails de l’événement seront transmis quelque temps avant la date prévue. Ne manquez pas ce grand jour pour la protection des oiseaux.

Journée des parcs nationaux du Québec: Un accès gratuit aux bienfaits du plein air

L’accès à chacun des 24 parcs nationaux

de la Sépaq sera entièrement gratuit samedi le 8 septembre à l’occasion de la traditionnelle Journée des parcs nationaux du Québec.

« Les bienfaits de la pratique d’activités de plein air sur la santé physique et psychologique ont été amplement démontré. Cette 9e édition de la Journée des parcs nationaux sera le moment idéal pour découvrir ou redécouvrir des espaces naturels époustouflants qui sont aussi des terrains de jeux exceptionnels», a déclaré la vice-présidente à l’exploitation des parcs nationaux, Mme Catherine Grenier.

Comme chaque année, les équipes des établissements auront préparé une programmation distincte et festive pour cette journée spéciale. Les sentiers de randonnée ou de vélo et les multiples possibilités d’activités nautiques (canot, kayak, planche de surf à pagaie, etc.) s’ouvriront à tous ceux qui ont envie de se débrancher du quotidien et de se connecter à la nature. Selon l’endroit, des artisans locaux se joindront à la fête en faisant découvrir leurs produits. 

Tous ceux qui profiteront de cette journée pour visiter l’un de ces joyaux naturels se verront remettre un laissez-passer pour entrer à nouveau sans frais dans le parc national de leur choix cet automne. Rappelons que les 17 ans et moins sont toujours admis gratuitement dans les parcs nationaux du Québec.

 Une visite dans un parc national rime avec santé et bien-être. Il s’agit aussi d’une occasion de passer du bon temps en famille ou entre amis et se rapprocher de ceux que l’on aime. Cela peut aussi déboucher sur la naissance d’une nouvelle passion.

Pour la programmation complète : sepaq.com/journeedesparc

Au secours des oiseaux champêtres

Le 5 juillet 2018 au Resto La Muse à Drummondville aura lieu le vernissage de l’exposition: L’art pour aider les oiseaux champêtres.

De par leurs approches et techniques artistiques, Catherine Plante et Geena Lemire vous offriront la chance de découvrir 28 espèces d’oiseaux champêtres qui connaissent un déclin important de leur population.

C’est donc dans un souci de mise en valeur et de sensibilisation que ces deux artistes présenteront leurs œuvres multidisciplinaires.

Afin de souligner leur engagement, 20 % de la vente de ces œuvres sera alloué à l’implantation de nichoirs destinés aux oiseaux champêtres de la région du Centre-du-Québec. Cette action sera réalisée en partenariat avec la Société ornithologique du Centre-du-Québec.

Lors du vernissage, un cocktail et des bouchées seront servies, gracieuseté du Resto La Muse.

L’exposition L’art pour aider les oiseaux champêtres sera présentée au Resto La Muse du 5 juillet au 30 septembre 2018.

Des membres du COHR dans le magazine Québec Oiseaux

La propriété de Ghislaine et Réal Boulet à Saint-Jean-sur-Richelieu a fait l’objet d’un article dans la plus récente édition du magazine Québec Oiseaux. Dans ce numéro de l’été 2018, Camille Dufresne, qui signe la chronique CÔTÉ COUR CÔTÉ JARDIN, a intitulé son article: Une forêt au cœur de la plaine. Située à l’orée d’une forêt, la propriété de Ghislaine et Réal a attiré, au fil des ans, une centaine d’espèces d’oiseaux. On y mentionne le record établi par le couple le 20 mai 2013, jour où ils ont observé 52 espèces, dont 16 espèces de parulines!

Ce record a bien failli être atteint le 10 mai dernier, alors que Ghislaine et Réal ont observé 51 espèces autour de la maison, dont 13 espèces de parulines (https://ebird.org/qc/view/checklist/S45539594).

Photos prises par Ghislaine et Réal Boulet le 10 mai 2018

Une assemblée générale bien remplie!

Samedi le 7 avril 2018 s’est tenue l’Assemblée générale annuelle du COHR, à laquelle 45 membres du club ont participé. Le Président a présenté son rapport pour 2017 et les membres ont approuvé le rapport du Trésorier.

Les nouveaux règlements généraux ont été approuvés par l’assemblée, tel que présentés.

Plusieurs suggestions ont été présentées pour des activités à venir.

Michèle Brassard a été élue au conseil d’administration à titre de Vice-Présidente du club en remplacement de Gaétan Dubois qui avait annoncé son désir de ne pas se représenter. Michel Asselin a été réélu au poste de Secrétaire et Réal Boulet au poste d’Administrateur.

Un hommage a été fait à Micheline Forget et Gaétan Dubois pour souligner leur contribution exceptionnelle au club pendant de nombreuses années.

Une présentation a aussi été faite par Réal Boulet sur les mangeoires et l’importance de maintenir l’alimentation des oiseaux en ce début de printemps.

Roméo St-Cyr et Gaétan Dubois nous ont présenté le résultat de leurs efforts pour mettre des nano-caméras dans les nichoirs, et mettre en ligne les images filmées.

Finalement en l’absence de Diane Thériault, responsable du site web, Gilles Morin et Éric Hardouin ont présenté le nouveau site web du club.

Merci à tous ceux qui ont participé au succès de cette soirée.

 

le printemps tarde à s’installer

Le printemps tarde à s’installer.

Bonsoir,
Hey bien oui, les conditions quasi-hivernales se poursuivent et le printemps tarde à s’installer. Il est donc encore nécessaire de garder nos mangeoires bien remplies, autant à la maison que sur le site du Club de Golf de la Vallée-des-Forts, hôte du réseau de mangeoires du COHR.
 
Nous vous invitons donc à vous joindre à nous le Samedi 14 avril, à 9:30 heures au fond du stationnement pour faire la tournée des 4 postes de mangeoires.
 
Habillez-vous en fonction de la météo! J’aimerais bien vous prédire ce à quoi nous allons faire face, mais qui sait! Prévoyez tout de même de bonnes bottes, les conditions risquent d’être… mouillées!
 
Apportez tout de même votre bonne humeur et vos jumelles, avec un peu de chance vous ajouterez aux 28 espèces déjà répertoriées sur notre site et ce depuis le début de l’année seulement!
 
Un peu de courage, le printemps et la migration s’en vient!

Pin It on Pinterest

Share This